vendredi 15 février 2019

FFE, 45ème extrait !

Hello chombattas !

Aujourd'hui, les ...


Frohoggy. Peuple. Membres de l’AMU.
Les Frohoggy sont membres de l’AMU depuis une trentaine d’années. Ils sont originaires du système Noreur, dans l’Amas Euroxident. Ce système compte deux mondes habités : Roihiaumuny, peuplée par les Rouhousbeef, et  Lafrensse, habitée par les  Frohoggy. Les deux planètes sont séparées par une zone de turbulences magnético-abrasives, nommée la Manshannelle. Les deux peuples ont longtemps connu une guerre plus ou moins ouverte et passionnée, accumulant les rancœurs et les ressentiments. A l’origine de cette animosité, plusieurs revendications territoriales et un imbroglio politique impliquant les deux familles dirigeant les deux mondes. A un point récent de leur histoire, cette atmosphère délétère à faillit se conclure par un conflit interplanétaire majeur. C’est alors qu’un Explorateur Galactique, l’AES Vaillant, en mission d’exploration dans le secteur, eu des problèmes techniques et se mit à dériver dans la Manshannelle. Après l’appel au secours émouvant lancé par son capitaine, le Bétableurk Laidé’Zoncheté, les Rouhousbeef et les Frohoggy mirent de côté leur querelle pour lui porter secours, ce qui permis l’intégration des deux peuples dans l’AMU.
Les Frohoggy sont des humanoïdes de taille moyenne, sans traits physiques  particuliers, mais invariablement forts en gueule. Beaucoup de peuples ne supportent pas l’odieuse arrogance des Frohoggy, qui croient toujours tout savoir et le disent sans cesse. Mais ce sont en fait de braves personnages, courageux et fidèles. Les Frohoggy sont réputés pour leur amour –paradoxal- de l’ordre et le foutoir total de leurs institutions. Ils ont sût développer une civilisation originale, où l’amour des choses bien faites le dispute à la nonchalance et à l’esprit bohême. Ils sont également réputés pour leur talent dans la fabrication de nombreux spiritueux de très grande qualité, et pour une spécialité culinaire nationale : la Bhagett. Habituellement, ils portent d’un air hautain leur couvre-chef traditionnel, le Bhairai, et des vêtements adaptés à leur occupation, mais toujours subtilement débraillés. Les femmes ont la réputation d’être très indépendantes et, même si elles sont aussi bordéliques que les hommes, tout de même plus réalistes qu’eux.

vendredi 4 janvier 2019

Quelques gimmicks de plus (3)

C'est marqué dans le titre de l'article, nom di diou !


Viril / Longues jambes, minijupe
Ce gimmick porte un nom différent selon le sexe de celui qui le choisit, vous aurez compris. Au prix de deux dés d’équipage, et une fois par épisode, un personnage incarné par l’Amiral tombe amoureux du membre de l’équipage, et peut donc l’aider dans la mesure de ses moyens. Il sera même amené à trahir son camp (si c’est un « méchant ») pour sauver l’objet de son amour. Attention, ce gimmick ne peut s’appliquer qu’à un second rôle, sauf si l’Amiral décide qu’un personnage principal peut être affecté. Dans ce dernier cas, le coup de foudre est mutuel : tomber amoureux de la grande méchante, ça a de la gueule…

Ah oui, et Joyeuses Pâques, également.

hein ? quoi ? je m'a gourré ? mais alors là je ne comp....

mercredi 5 décembre 2018

quelques lectures

Hello chombatas !

j'ai plus trop le temps de livrer des pitis articles (j'ai de la matière, mais faut que je mette de l'ordre dans tout ça). Je me fends donc de quelques conseils de lectures. J'ai en effet fait quelques emplettes à l'occasion des Utopiales, festival international de SF, qui ont lieu à Nantes, et ça tombe bien, c'est pas loin de chez moi !

Comment parler à un alien de F. Landragin. Vous apprendrez un tas de trucs passionnants... d'abord sur les langues humaines ! Et aussi sur les problèmes que nous devrons surmonter quand on rencontrera des aliens...

Exoplanètes. D. Fossé, illustré par Manchu. Dans un langage simple, ont fait  le tour de quelques exoplanètes plus ou moins récemment découvertes. Mine de rien, on en apprend énormément sur le formation des planètes, et sur l'astrophysique... Une mine d'or, un bouquin qui m'a fait rêver, à défaut d'espérer quelque chose de la race humaine. A noter, une synthèse sur le paradoxe de Fermi et ces derniers développements.

Infinity 8, tome 5, De Felici, Trondheim, Mourier (j'ai pris du retard !). J'ai déjà dû en parler, de ça. C'est du space Op' comme j'aime, avec des alien zarbi, des pistolaser, de l'action, des héroïnes sexy (une par tome, que demande le peuple ?!) et des situations utilisables facilement dans vos scénars de FF, le meilleur JDR de ce côté de la galaxie. Dans ce tome : invasion de zombie, ma bonne dame, mon autre péché mignon !

Et puis, sur la page FB de John Doe, un appel pour une éventuelle réédition augmentée de Final Frontier. Affaire à suivre, bande de geeks obsédés par les Sylvéniennes.

L'Amiral

mardi 13 novembre 2018

Quelques gimmicks de plus (2)

hello chombattas ! ça mousse ? un autre gimmick, donc :


Petite phrase

Le personnage répète souvent une petite phrase : « il est mort, Gl’umpkat ! », « emberlificotant ! », « que le grand cric me croque », « par la mort-diable ! », « par le tournevis de Thargrab ! »… bref vous avez compris. Il en use. En abuse même. Mais, une fois par épisode, et en prononçant sa petite phrase, il peut ajouter 3 dés d’équipage à n’importe quel test qui en suit l’énoncé. Il n’a qu’une obligation, de taille malheureusement (pour ses petits camarades de jeu) : le bonus de dés d’équipage ne s’applique que si le personnage a déjà prononcé à plusieurs reprises sa petite phrase pendant l’épisode...Crispations garanties chez les autres personnages…

bon courage !

dimanche 11 novembre 2018

Les Robots (6)

Et ben, chombattas, on arrive à voir le bout ou quoi ? suite de l'article sur les robots, et plus particulièrement les R.A.L.E.U.R. :


Porte-Charges Intermédiaire (P.C.I.) Ce modèle est plus gros que le précédent et plus massif. Il est dévolu au transport de charges jusqu’à 900 kgs et mesure 1,80m. Il n’a que deux bras manipulateurs, en fait d’énormes pinces dont l’une est équipée d’un chalumeau plasmatique et l’autre d’un laser de précision. De couleur jaune, le haut de leur corps peut pivoter à 360°, tandis que leurs quatre jambes solides munies de semelles magnétiques peuvent solidement rester plantées au sol. Ils sont équipés d’un gyrophare sur l’épaule droite, d’un projecteur pivotant à 180° sur l’épaule gauche et d’une paire de pinces de manutention gravifiques à rayonnement thermométrique pour les opérateurs humains, fixée sur leur carlingue.
Trait : Fort

purée c'est du sérieux, là quand même... euh... bon, alors, voyons voir... C'est le Mégarien Sigram (surnommé "le léger" par ses collègues humains) qui à conçu ce R.A.L.E.U.R. particulier. Sigram était un ingénieur de grand talent,  qui aimait son petit confort : il ne se déplaçait jamais sans une énorme malle de transport contenant tout un fatras qu'il affectionnait particulièrement. D'où cette invention, qui lui a servi durant de nombreuses années a transporter ladite malle. Il fit don de son invention aux Rangers sur la requête de l'Amirauté, séduite par le côté polyvalent du P.C.I.

aaaah ça va mieux. 

vendredi 26 octobre 2018

Les Robots (5)


 Hello chombatta ! pour ce 200ème article, on continue sur les robots.

Et oui, chombatta, 200 articles, presque tous consacrés au jeu Final Frontier ! Alors évidemment, la publication est devenue erratique ces derniers temps... mais vous me permettrez malgré tout de verser une petite larme d'émotion. Il s'en est passé, des choses, pendant toutes ces années (et c'est peut-être d'ailleurs pour ça que la publication est erratique). Enfin bref, voilà, lecteur (il doit en rester quand même un peu) : C'est reparti !


-Robots d’Aide Logistique Et Utilitaires Robotiques (R.A.L.E.U.R.) :
            Les R.A.L.E.U.R. sont des robots utilitaires présents partout sur un EG, mais surtout dans les vastes soutes de l’appareil. Ils servent d’abord à porter et manipuler de lourdes charges, comme les différents containers de toutes les formes qui peuvent être entreposés dans les hangars (dont l’utilité n’est pas évidente au premier abord, sauf lorsqu’ils servent d’abri opportun pour tendre une embuscade à une éventuelle escouade d’assaut telk ; de tanière discrète et tranquille pour larve ghondrienne dévoreuse de cerveau ou d’élément pratique pour mettre en scène un accident handicapant un membre d’équipage et permettre des réflexions philosophiques poussives sur la vacuité de l’existence). Bref et pour en revenir au sujet, les R.A.L.E.U.R. sont des robots bien pratiques pour les officiers administratifs puisqu’ils les aident dans toutes les tâches déplaisantes qui leur sont échues.
Tous les R.A.L.E.U.R. ont pour Trait : Résistant. Chaque modèle à un troisième Trait expliqué dans la description. Tous ne possèdent qu’une compétence : Logistique
Il existe différents modèles de R.A.L.E.U.R. :
Porte-Charges Universel (P.C.U.). Ces petits robots d’1,20 m. peuvent porter jusqu’à 300 kg avec leur 4 bras manipulateurs magnétisables munis d’adaptateurs pour toutes les poignées couramment présentes sur les conteneurs, bidons, boites, râteliers, réservoirs, malles et autres caisses de tous types, tailles et formes utilisées et trouvables dans un hangar d’Explorateur Galactique.
Ils se déplacent sur 2 jambes articulées à l’inverse d’une jambe humaine (ou comme celle d’un Pihaf, tient, d’ailleurs) équipées de semelles magnétiques. De couleur rouge vif, ils sont également dotés d’un gyrophare, d’une lance à incendie et d’une trousse à outils de secours utilisable par un membre d’équipage (un Mécanicien ou un Officier Administratif sait automatiquement qu’une telle trousse existe sur un P.C.U. Un autre membre d’équipage a droit à un jet d’Equipement Personnel de difficulté moyenne pour le savoir. Ce jet est systématique, même si le personnage à déjà utilisé la trousse à outil dans un autre épisode, pour figurer le côté pas très logique d’une série TV et faire discuter les fans lors des conventions…).
Trait : Fort.